Rental Center Crete Small Hero Rental Center Crete Large Hero

Tout Ce Que Vous Devez Savoir au Sujet de la Bataille de Crète de 1941

May 5, 2021
Tout savoir à propos de la Bataille de Crète

La Bataille de Crète compte parmi les batailles les plus dramatiques de la Seconde Guerre mondiale, impliquant de grands renversements de pouvoir et des pertes importantes. La bataille a surtout montré la forte volonté du peuple de Crète - il y a eu une forte et vaillante implication des civils dans la bataille et dans ses prolongements.

La Bataille de Crète : Une Introduction

En avril 1941, le Haut Commandement Allemand se demandait s'il fallait se concentrer sur la campagne en Union Soviétique, ou sur la tentative de conquête de la Crète. L'île occupait une position stratégique en Méditerranée orientale et les allemands allaient empêcher son utilisation comme base pour les opérations des Alliés dans les Balkans en la contrôlant. L'opération Merkur (opération Mercure), pour reprendre son nom, a été mise en œuvre.

Bataille de Crète en 1941

La suprématie navale britannique en Méditerranée orientale empêchait tout assaut par la mer. Mais les allemands avaient un nombre considérable de forces aéroportées compétentes à employer. Les troupes alliées sur l'île - appelées "Creteforce" étaient sous le commandement du Général de Division Bernard Freyberg, à la tête du 2e Corps Expéditionnaire Néo-Zélandais. Les forces alliées étaient dès le départ fortement désavantagées car sous-approvisionnées. Lors du retrait de la Grèce continentale, beaucoup d'équipements avaient été abandonnés. Malgré la force navale, les livraisons de ravitaillement à la Crète ont été largement infructueuses en raison des attaques de la Luftwaffe - seuls 10 pour cent des 27 000 tonnes de ravitaillement ont atteint l'île. Il y avait peu de chars et d'artillerie lourde et très peu de munitions. De nombreux soldats alliés n'avaient que leurs armes personnelles. Le ravitaillement était si insuffisant qu'ils utilisaient leurs casques métalliques pour creuser des abris défensifs.

Monument au cimetière de guerre de la baie de Souda

Les positions stratégiques en Crète comprenaient la Baie de Souda, les aérodromes de Maleme, Réthymno et Héraklion. La perte de l'un de ces sites permettrait aux allemands de livrer facilement à la fois des troupes et du ravitaillement à partir de leurs bases sur la Grèce continentale. Finalement, l'invasion a commencé. Le matin du 21 mai, des centaines d'avions et de planeurs remplissaient le ciel de La Canée - Maleme. Il y eut une invasion massive de parachutistes allemands, et une autre invasion de ce type suivit plus tard le même jour dans les zones autour des aérodromes de Réthymnon et d'Héraklion. Les pertes allemandes lors de l'invasion initiale ont été très lourdes - beaucoup sont morts dans les airs avant d'atteindre le sol tandis que d'autres ont péri en tentant de se dégager de leurs parachutes à l'atterrissage. Le commandement allemand de Athènes, craignant une défaite humiliante, a lancé un second assaut avec toutes les ressources disponibles le lendemain. Leur objectif était porté sur Maleme, où certains des parachutistes avaient réussi à se positionner. Finalement, la balance a basculé en leur faveur. Dans les jours qui ont suivi, il y a eu une évacuation massive des forces de l'île - plus de 10 000 personnes ont traversé les montagnes de Crète pour partir de Sfakia de la côte sud, tandis qu'environ 6 000 autres sont partis de Héraklion. Parmi ceux qui sont restés, la plupart ont été faits prisonniers de guerre. Mais certains - aidés par des civils crétois - ont échappé à la capture et ont rejoint la résistance crétoise.

Pourquoi la Bataille de Crète était-elle importante ?

A bien des égards, la bataille de Crète a été d'une importance militaire historique. D'une part, elle a représenté le plus grand assaut de parachutistes jamais mené. En effet, c'était le premier assaut principalement aérien de l'histoire militaire. Bien que l'invasion ait finalement été un succès pour les allemands, elle n'a pas été sans prix. Le fait qu'il y ait eu tant de victimes parmi les parachutistes - dont certaines étaient également aux mains de civils crétois - a provoqué un changement dans la stratégie allemande. À partir de ce moment, ils ont suspendu le recours aux grandes opérations aéroportées tandis que les parachutistes ont été utilisés comme forces terrestres.

Tombes du Cimetière de Guerre de la Baie de Souda

Un autre facteur important dans la bataille de Crète était l'esprit crétois lui-même : les allemands avaient très sérieusement sous-estimé la détermination crétoise et la loyauté des crétois. L'Abwehr avait pensé que les sentiments républicains et antimonarchistes des crétois pourraient même les amener à accueillir les allemands comme des libérateurs. Ils ne l'ont pas fait. En fait, nulle part ailleurs qu'en Crète les forces allemandes n'avaient rencontré une résistance de masse aussi formidable de la population civile. De fait, le roi George s'était échappé via la Crète, aidé par des civils crétois ainsi que par des soldats grecs et du Commonwealth. Un autre fait important et intéressant concernant la bataille de Crète est le rôle joué par le renseignement militaire. C'est la première fois que les Alliés ont fait un usage intensif de messages décryptés au moyen de la machine Enigma - le fameux dispositif de décodage.

Quand la Bataille de Crète a-t-elle Commencé et Quand s'est-elle Achevée ?

Montagnes de Crète

La bataille de Crète a commencé le matin du 20 mai 1941. Au cours des jours suivants, les allemands ont forcé les forces alliées à se replier vers le sud - le 28 mai, de nombreuses troupes alliées ont commencé à se retirer de l'île, en se dirigeant vers les Montagnes Blanches. A partir de Sfakia, des milliers de personnes furent emmenées en Egypte, tandis que beaucoup d'autres quittaient Héraklion. Ils ont eu moins de chance, car beaucoup sont morts plus tard lors d'une attaque de la Luftwaffe en route vers l'Egypte. Le 1er juin, les 5 000 défenseurs restants à Sfakia ont capitulé.

Canon antiaérien au musée de la Seconde Guerre Mondiale de Platanias en Crète

L'implication allemande dans la bataille de Crète

La bataille de Crète demeure importante dans l'histoire de l'île, car elle révèle beaucoup sur le caractère intransigeant des crétois et leur bravoure légendaire. Tout d'abord, la résistance initiale de la population civile a été rapide et audacieuse. Parmi les exemples de résistance civile, on peut citer les histoires d'un vieil homme battant à mort un parachutiste avec sa canne, et d'un prêtre et de son fils prenant des fusils dans un musée et tirant sur des parachutistes allemands. Les allemands ont été choqués par la résistance. Avec le temps, ils se sont enragés. Il s'ensuivit des représailles brutales contre la population civile, souvent sans distinction entre civils armés et non armés, au mépris de la convention de La Haye. Le village de Alikianos et ses environs ont par exemple souffert très cruellement, avec 195 civils tués. Le village de Kardanos a été complètement détruit et 180 civils tués, dans un événement connu aujourd'hui sous le nom de rasage de Kardanos.

Comment la Bataille de Crète a changé le cours de la Seconde Guerre Mondiale

La bataille de Crète a changé le cours de la guerre de deux manières importantes. La première - encore une fois - est attribuable à la bravoure et à la détermination des civils crétois. À la fin de l'occupation, les allemands ont dû envoyer environ 100 000 soldats en Crète. Cela était nécessaire en partie à cause de la résistance crétoise - les "Antartes" - qui ne comptaient qu'environ 5 000 hommes. Un autre facteur important est que la bataille de Crète a retardé l'invasion allemande de l'Union Soviétique, ce qui signifie que les soldats allemands ont dû faire face à un hiver brutal qui contribuera à leur perte.

Monuments et sites consacrés à la Bataille de Crète, Seconde Guerre Mondiale

Il existe des monuments dédiés aux martyrs de Crète dans de nombreux villages. On en trouve un à Kakopetros, à Kissamos. Il y a également des monuments à Chora Sfakion, La Canée, Moni Preveli, Amiras, Kandanos, Anogia, et Kallikratis, entre autres. Il y a un parc commémoratif helléno-australien à Réthymnon. Le principal monument à la bataille de Crète se trouve à Héraklion. Il y a également des cimetières alliés et des cimetières allemands en Crète - notamment le cimetière allié à la Baie de Souda, et le cimetière militaire allemand à Maleme.

blessés de l’armée et marine britannique en Crète

La Bataille de Crète au Cinéma

La machine de décodage Enigma qui a tant enrichi le renseignement militaire allié et qui a été utilisée pour la première fois de manière intensive dans la préparation de la défense de la Crète est le sujet du film "The Imitation Game" de 2014. Il existe également un documentaire de 2005 sur la Bataille de Crète intitulé "The 11th Day". Le film de 2010 "Max Schmelling" est un biopic du célèbre boxeur poids lourd allemand - anciennement l'un des parachutistes de la bataille de Crète.

La Bataille de Crète

La véritable valeur de la Bataille de Crète pour le visiteur d'aujourd'hui réside dans ce que la bataille a révélé sur le caractère brave et formidable des crétois - un héritage fascinant et durable.

Cimetière de guerre de la baie de Souda - Vue

Assurance Premium avec Rental Center Crete
Découvrez la Crète
avec une voiture de location
à partir de €14,9 / Jour
Rental Center Crete - Car Hire
Bureau central: Nidas 1, Héraklion, Crète, Grèce 71307
+30 2810 240120
+30 2810 240120
les méthodes de paiement Protected by Sectigo SSL eurobank
EOT sign
Politique de confidentialité - Plan du site
Rental Center Crete © Tous droits réservés. Créé par Harry Anapliotis